Un classement rapide de ces joueurs qui se subliment dans la dernière ligne droite de la saison régulière.

La nuit était chaude à Miami. Damian Lillard, bouillant, a embrasé la défense du Heat. Un peu comme s'il avait la balle en feu dans NBA Jam - les vrais savent. Une performance de mammouth qui s'inscrit dans la lignée des prestations triple A du meneur des Trail Blazers depuis la coupure du All-Star Weekend. La semaine de repos lui a visiblement beaucoup de bien. Et il n'est pas le seul. Plusieurs joueurs ont clairement haussé leur niveau de jeu après avoir bénéficié de vacances bien méritées.

Nous nous sommes concentrés sur huit d'entre eux. Il ne s'agit donc pas forcément des meilleurs joueurs NBA depuis le break. Ni Russell Westbrook, ni LeBron James et ni James Harden ne figurent dans ce classement. L'idée consiste à mettre en avant la montée en puissance de certaines stars en cette fin de saison. Celles qui cartonnent depuis octobre ne sont pas représentés. Pour plus de fun, nous avons décidé de les classer. Let's go.

8. Tim Hardaway Jr

Commençons avec le nouvel artilleur en chef des Atlanta Hawks. Le départ de Kyle Korver lui a ouvert une place dans le cinq. Il ne s'agit pas seulement d'une progression mais donc plutôt de meilleures opportunités. Bref, quoi qu'il en soit, Tim Hardaway Jr assure depuis quelques semaines. Son principal fait d'arme : un carton à 36 points contre les Cleveland Cavaliers.

Avant : 13,1 points à 44%, 35% à 3-points, 2,5 rebonds et 2,2 passes
Après : 17,4 points à 48%, 40% à 3-points, 3,2 rebonds et 2 passes

7. Seth Curry

Seth Curry joue si bien depuis quelques semaines que c'est à se demander s'il n'a pas chipé la formule magique de son frangin Steph, en galère depuis le All-Star Game.

Avant : 11,7 points à 46%, 41% à 3-points, 2,6 rebonds et 2,7 passes
Après : 16,8 points à 52%, 45% à 3-points, 2,7 rebonds et 2,5 passes

6. Kyrie Irving

"Uncle Drew" a activé le mode scoreur après son retour de New Orleans. Il n'est d'ailleurs pas descendu sous la barre des 22 points depuis. Avec en point d'orgue deux matches à plus de 40 pions contre Atlanta et cette nuit face aux Lakers.

Avant : 24,4 points à 46%, 38% à 3-points, 3,1 rebonds et 5,9 passes
Après : 29,6 points à 52%, 40% à 3-points, 4,3 rebonds et 5,5 passes

5. Ricky Rubio

L'Espagnol est à nouveau génial, en témoigne ses 19 caviars distillés contre les Washington Wizards. Il est décisif. Et il est même adroit ! Qui l'eût cru ? Les Wolves peuvent se féliciter de ne pas l'avoir échangé contre Derrick Rose.

Avant : 8,9 points à 38%, 28% à 3-points, 3,8 rebonds et 8,4 passes
Après : 15,6 points à 47%, 42% à 3-points, 4,4 rebonds et 11,1 passes

4. Bradley Beal

En voilà un qui a été vexé de ne pas être choisi pour le All-Star Game. Carmelo Anthony a été sélectionné pour remplacer Kevin Love alors que Bradley Beal, enfin en bonne santé, est plus qu'une deuxième option pour l'une des meilleures équipes de la Conférence Est. Ce n'est que partie remise. Il a passé ses nerfs contre les Sixers et les Kings en attendant (40 et 38 points).

Avant : 22,2 points à 47%, 40% à 3-points, 2,9 rebonds et 3,7 passes
Après : 26,4 points à 51%, 41% à 3-points, 3,9 rebonds et 3,1 passes

3. Dario Saric

Nous avons un nouveau favori pour le trophée de Rookie Of The Year. Je répète, nous avons un nouveau favori pour le trophée de Rookie Of The Year. Dario Saric est le nouveau joueur majeur des Philadelphie Sixers depuis la blessure de Joel Embiid. Et en plus, il a donc pris le relais du Camerounais dans la course pour être nommé meilleur débutant de l'année.

Avant : 10,8 points à 39%, 32% à 3-points, 5,9 rebonds et 1,8 passe
Après : 19,6 points à 46%, 30% à 3-points, 8,2 rebonds et 4,5 passes

2. Karl-Anthony Towns

Allez, KAT nous donne un joli aperçu du pivot dominant qu'il est déjà... et qu'il va devenir. Ses performances sont dantesques (37 et 22 contre Houston, 39 et 13 contre Washington). Surtout, les Wolves se sont relancés dans la course aux playoffs.

Avant : 23,7 points à 51%, 34% à 3-points et 11,8 rebonds
Après : 28,7 points à 61%, 43% à 3-points et 13,9 rebonds

1. Damian Lillard

Si Dame avait joué comme ça toute la saison, Portland serait dans le top 5 de la Conférence Ouest. Il a enfin retrouvé son mojo, son adresse et sa capacité à tuer des matches. Le gars est tranchant. Il est le joueur qui se rapproche le plus de Stephen Curry, la "bad" attitude d'Oakland (dont il est originaire) en plus.

Avant : 25,7 points à 43%, 34% à 3-points, 4,9 rebonds et 5,8 passes
Après : 31,2 points à 49%, 44% à trois-points, 4,6 rebonds et 5,5 passes

Des mentions spéciales pour les oubliés : Mike Conley, Jordan Clarkson, Rudy Gobert, Alan Williams, Jusuf Nurkic, Willy Hernangomez, Tyler Ulis