Il s'est passé pas mal de choses durant le match Boston-Washington cette nuit en NBA, mais pas que. Voici ce que l'on a retenu des 6 rencontres disputées.

Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit.

- Evidemment, le moment le plus électrisant du money time restera le panier de TJ McConnell au buzzer pour arracher la victoire des Sixers, mais ce ne sera probablement pas arrivé si 1) Kristaps Porzingis n'avait pas envoyé un airball juste avant alors qu'il était complètement ouvert à 3 points. 2) Si Carmelo Anthony, à qui McConnell rend en plus 15 cm, avait défendu un tant soit peu correctement devant le meneur de Philly.

- Ça fait tout drôle de l'écrire mais les Sixers restent sur 4 victoires en 5 matches. De quoi enflammer Joel Embiid, qui a crié des "Playoffs! Playoffs !" à tout va après le match. Philadelphie compte 7 victoires de moins que le 8e, Washington. Il y a encore un peu de boulot Jojo, mais qui sait...

- John Wall devait être complexé par son nez quand il était petit. Comment expliquer que le meneur des Wizards ait tenté de gifler Jae Crowder après que celui-ci lui a touché le bout du pif ? En tout cas, tout ça ressemblait plus à une embrouille entre footballeurs qu'à une bagarre de rue. Dans le doute, on aurait quand même misé sur Crowder si les deux hommes n'avaient pas été séparés.

- Isaiah Thomas, lui, n'a pas le temps pour ces conneries. Le meneur des Celtics était trop occupé à dynamiter la défense de Washington : 38 points dont 20 dans le dernier quart-temps, avec la petite flamme qui va bien au-dessus de la tête. Floyd Mayweather a été tellement emballé qu'il a demandé à son petit de lui filer son maillot avant de quitter le parquet. Connaissant Floyd, il risque de miser le jersey sur un pari à la con lors de sa prochaine virée à Vegas...

- Russell Westbrook a signé son 18e triple-double. En 40 matches. Le type est en TD presque 50% du temps...

- Le plus important cela dit, c'est qu'OKC ait battu Memphis, un concurrent direct pour un spot de choix à l'Ouest. Avec trois victoires de suite, le Thunder garde les Clippers, 4e, dans leur viseur.

- C'est quand même dommage que les Wolves soient incapables de jouer plus fréquemment comme ils l'ont fait cette nuit. On peut toujours dire que les Rockets étaient fatigués par leur run de 9 victoires de suite, mais quand Ricky Rubio est aussi clairvoyant (17 passes !), que Karl-Anthony Towns est aussi prolifique (23 points, 18 rebonds et 5 passes) et qu'Andrew Wiggins shoote à 55% (11/20), même les meilleures équipes de l'Ouest sont en danger. A voir si cette perf est sans lendemain ou si elle annonce une meilleure deuxième partie de saison pour Minnesota.

- Sale nuit à Portland pour les Cavs, qui sont nettement moins fringants en ce moment. Il ne faut pas exclure un move du GM LeBron, qui commence à être agacé par la trop courte rotation sur les postes arrières. Cleveland a encore un peu de marge sur ses rivaux, qui traînent à 3 et 4 victoires derrière.

- Chez les Blazers, l'ami Evan Turner a peut-être trouvé son créneau : ne pas rentrer un caramel (1/7 cette nuit) et tout miser sur la passe (11 assists contre Cleveland cette nuit). En tout cas, lorsqu'il est performant dans ce secteur, Portland ne perd pas...