Souvent indigeste, le Rookie Game a aussi été le théâtre de moments de grâce et de poésie pure. Voici le top 10 des meilleurs moments de l'histoire du Rising Stars Challenge. Et il y a eu lourd !

On ne va pas se mentir, le Rookie Game ou Rising Stars Challenge est souvent (systématiquement ?) une sacrée corvée à regarder pour tout fan de basket. Défense grande ouverte, choix douteux, croquage intempestif, adresse dramatique : on pourrait même croire à une prestation des New York Knicks 2017 s’il n’y avait pas quelques actions d’éclat. Un peu comme certains artistes (pas de nom, on veut se froisser avec personne) qui débite des kilomètres de bêtise avant de sortir une punchline sublime, le Rising Stars Challenge a malgré tout été le théâtre de quelques moments de grâce. Du duel entre Allen Iverson et Kobe Bryant au génie de Jason Williams, on vous en a trouvé 10.

10. Le Rising Stars Challenge le plus prolifique, 298 points marqués

Comme tout le monde le sait, le Rookie Game n’est pas vraiment un grand spectacle pour les amoureux de la défense. Les joueurs se font plaisir et oublient parfois de proposer un match « correct » aux spectateurs. Cette « déviance » a été sûrement poussée à son paroxysme lors du Rising Stars Challenge 2013 avec un total impressionnant de 298 points inscrits par les deux équipes sur cette partie (163 à 135). Oui, a priori, cette parodie de basket ne devrait pas se retrouver dans ce classement. Sauf que c'était tellement n'importe quoi, que c'en est quasiment devenu de l'art. Et quoi qu’on en dise, ce match restera dans l’histoire de cet événement, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

 

9. Le plus grand raté, le titre de MVP d'Andre Drummond

Ce n’est pas une action sublime, ni un moment d’histoire. Mais c’est sûrement l’un des plus gros ratés de ce Rising Stars Challenge. En 2014, le pivot des Detroit Pistons Andre Drummond réalise un match monstrueux (30 points, 25 rebonds un record) pour donner la victoire à la Team Hill. Logiquement MVP de ce Rookie Game, l’intérieur ne va pas immédiatement recevoir son trophée. Ce dernier va en effet se briser dans les mains du remettant ! Une scène surréaliste qui a fait le tour du monde !

 

8.Penny Hardaway, le seul MVP à avoir perdu

Lors du premier Rookie Game de l’histoire en 1994, les Phenoms de Chris Webber et Toni Kukoc ont dominé les Sensations de Penny Hardaway et Chris Mills sur le score de 74 à 68. Pourtant, le jeune rookie du Orlando Magic a remporté le titre de MVP de cette rencontre grâce à ses 22 points et ses actions magnifiques. Dans toute l’histoire de cet événement, Hardaway est ainsi le seul MVP à avoir perdu la rencontre. Dommage pour Webber qui avait tout de même compilé 18 points et 10 rebonds, en plus de gagner le match...

 

7. Le show de la génération 2003

Annoncé comme l’une des meilleures de l’histoire de la NBA, la génération 2003 avait envoyé du lourd lors du Rookie Game 2004. Même si les troupes de LeBron James (33 points), avaient finalement perdu à l’occasion de cette partie face notamment à un énorme Amar’e Stoudemire (36 points) chez les Sophomores, ils avaient offert un magnifique spectacle avec de belles actions pour les jeunes James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade ou encore Chris Bosh. Ils n'ont pas mis longtemps à tous prendre part au match des grands.

 

6. Le plus gros foutage de gueule, Jason Richardson avec Carlos Boozer

Jason Richardson a été l’un des joueurs marquants du All-Star Week-End grâce à ses superbes démonstrations lors du concours de dunks. Surtout, le joueur des Golden State Warriors à l’époque s’est parfaitement joué de Carlos Boozer lors du Rookie Game 2003. MVP de ce match l’année précédente, Richardson va chambrer Boozer en lui lançant le ballon sur le crâne avant de dégainer un tir à trois points. Génial !

 

5. Kevin Durant explose tous les compteurs au Rookie Game 2009

Généralement, dans un Rookie Game, les défenses ne répondent pas vraiment présentes. Et c'est une aubaine pour un joueur de la trempe de Kevin Durant. En 2009, dans sa 2ème année en NBA, l’ailier du Oklahoma City Thunder s’est régalé. Il a inscrit 46 points à 17/25 aux tirs pour porter son équipe à la victoire ! Dans toute l’histoire de cette partie, il s’agit bien évidemment d’un record devant Kenneth Faried (40 points en 2013), Russell Westbrook (40 points en 2010) et Amar’e Stoudemire (36 points en 2004). Un record possible à battre ce soir ?

 

4. Kyrie Irving a humilié Brandon Knight

Le Rising Stars Challenge 2013 a certainement été l'apogée en matière de parodie de basket. Mais le meneur des Cleveland Cavaliers Kyrie Irving a tout de même régalé l’assistance ! Comment ? En humiliant littéralement le pauvre Brandon Knight, à l’époque aux Detroit Pistons. Probablement l'une des pires séquences d'humiliation de la courte histoire du Rookie Game. MVP du Rising Stars Challenge en 2012, Irving avait décidé de faire l’étalage de ses qualités techniques. Et l’actuel joueur des Phoenix Suns a vécu un véritable enfer en se retrouvant notamment le cul sur le parquet à plusieurs reprises. Quand on connait son passif dans cette ligue (coucou DeAndre Jordan), on a vraiment envie de faire un gros câlin à Knight...

 

3. John Wall a distribué les caviars

A l’image de Kevin Durant en 2009, John Wall avait décidé de laisser son empreinte sur le Rising Stars Challenge. C'est en s’appropriant le record des passes décisives qu'il l'a fiat. Dans son année rookie en 2011, le meneur des Washington Wizards a ainsi éclaboussé cette partie de son talent. Non seulement il a mené son équipe à la victoire, mais il a surtout lâché 22 passes décisives ! Ainsi, il est devenu le meilleur passeur de l’histoire de cette rencontre. Devant Chris Paul (17 en 2007) et Jordan Farmar (12 en 2008). Le rêve de John Wall désormais ? Taper enfin le record de Magic Johnson de 22 passes décisives lors du All-Star Game.

 

2. Le génie de Jason Williams en action !

Comment ne pas évoquer cette action de Jason Williams ? C’est sûrement l’un des plus beaux moments de cet événement. Véritable chouchou des supporters grâce à son style de jeu, le joueur des Sacramento Kings à l’époque va illuminer le Rookie Game 2000 avec des gestes magnifiques. Notamment avec cette « Elbow Pass » en direction de Raef LaFrentz de Denver tout simplement grandiose ! Probablement l’une des passes les plus folles et créatives effectuées en NBA ! Le White Chocolate, c’était quand même sacrément bon à regarder...

 

1. Le plus grand duel, Kobe Bryant vs Allen Iverson

Voici peut-être l’un des plus beaux duels de l’histoire du Rookie Game. Il a opposé Kobe Bryant et Allen Iverson en 1997. Dans un match « acharné », l’équipe de la Conférence Est va finalement l’emporter 96 à 91. Et le joueur des Philadelphia Sixers s'adjuge le titre de MVP de cet événement. Malgré ses 31 points, l’arrière des Los Angeles Lakers n’a en effet pas réussi à arrêter The Answer, auteur de 19 points et 9 passes décisives.